aube d'un jour nouveau

Publié le par ragiskawya

 

                                                                                                                                     

 

 

 

                                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baptiste est rentré,calme serein, un peu endormi et très fatigué.Ce matin, direction hôpital de jour, de 8 h 30 à 17 h.Ainsi il sera occupé, encadré, et pourra se préparer à quitter la maison en Février sans trop de difficultés.Je vous en parlerai plus tard.Le bonheur se construit  journellement.Alors avançons à petits pas.

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un poids trop gros...
Une vie de rêves et de larmes,
D
espérances suivies dalarmes,
Une vie où l
on ne sait plus
Le vrai et le superflu.

Je me sens comme noyée
Dans toute ma timidité,
Je n
ose même pas parler
Avec qui j
aime discuter...

Et je sens l
indifférence
Qui trahit mon espérance,
Ré accentue ma souffrance,
Me rappelle mes différences.

Mon fils mon petit  bonheur
Lui il m
aime du fond du coeur
Et il m
aime comme je suis
C
est pour ça que je le suis.

Je sens mon coeur comme coincé,
Je ne sais pas exprimer
Cette douleur sur papier,
C
est bien trop men demander.

Et pourtant je le voudrais,
Je voudrais me décharger
Et pouvoir me confier
Car c
est trop dur à porter.

Une histoire un peu bizarre
Puisqu
il faut en parler
C
est pourtant pas le hasard
Ces maux n
ont jamais cessé.

 
A trois jours d
intervalle
Tout avait bien trop changé
Pourtant il n
y ait aucun mal
Que je puisse me rappeler...

J
irai pas dans les détails,
C
est pour moi plus quune bataille
De dévoiler mes secrets
Sur une simple feuille de papier...

Mais ce petit incident
A fait rejaillir mes larmes,
Peut-être que dans un moment
Encore je fondrai en larmes.

C
est pour moi un poids trop gros
Inexprimable par des mots
Mais toi amie comprends-moi
Car si je vis c
est pour toi.

 

                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    

               

Publié dans amitié partagée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Si le bon Dieu pouvait alléger ta croix !!!! on prie pour celà ,bisous à Baptiste et à toi courage ,mes pensées affectueuses
Répondre
M
bonsoir ma domé contente que tu puisses sortir ton baptiste pas trop fatiguant les trajets? comme tu dis le boheur se construit journellement, ton poème est magnifique je pense très fort à toi gros bisous de maminou
Répondre
M
Douce tendresse !! :0010:
Répondre
M
Mon Dieu ! Qu'il est profond se poème. Il me rappelle mes heures à l'hôpital ou chaque seconde gagnée était destinée au combat.

Merci de nous faire partager tes craintes... elles font ta force. A bientôt. MA
Répondre
M
bonjour domé vous êtes beaux tous les deux ,j'ai mes petits et ça bouge il faut avoir l'oeil sur eux !bonne journée gros bisous marine
Répondre